Archives mensuelles : mai 2014

5 questions à une nouvelle rôliste

newbieDans ma « carrière » de rôliste, j’aurai amplement participé au recrutement de nouveaux joueurs. La dernière en date, Catherine, a rejoint un groupe déjà bien fourni. Après ses trois premières parties, voyons ce qu’elle a à nous dire sur cette nouvelle expérience…

Comment as-tu entendu parler de jeu de rôle pour la première fois ?

Plusieurs collègues jouent régulièrement. Je les entendais souvent évoquer leurs parties. D’un autre côté un couple d’amis rôlistes m’en parlaient aussi. Ça a piqué ma curiosité et j’ai voulu en savoir plus.

Pourquoi finalement passer le pas ? Qu’est-ce qui t’a donné envie d’essayer ?

C’est tout d’abord l’enthousiasme d’un de mes collègues. Il joue depuis vingt ans, et semble toujours aussi excité à l’approche d’une partie. En l’écoutant, je pensais que le jeu de rôle se rapprochait des Loups-Garous de Thiercelieux que je pratique régulièrement. J’avais tort: le jeu de rôle, c’est mieux !

Lors de ta première partie, est-ce que ça correspondait à l’image que tu t’étais faite du jdr ?

En fait ma première surprise est venue de l’ambiance à table. Je ne pensais pas que ce serait aussi convivial. D’après ce que le couple d’amis avec qui j’en avais parlé, le jeu de rôle était quelque chose de très « sérieux » limite réservé à des « geeks » super avertis et impliqués ! À notre table, même si nous nous impliquons dans l’histoire, l’atmosphère reste détendue. C’est autant un bon moment entre amis qu’un jeu.

Lors de cette même première partie, qu’est-ce qui t’a marqué, choqué, surpris ?

Le fait que la tournure du jeu soit totalement dépendante de l’imagination et de la volonté du groupe ! C’est nous qui décidons ce qui va se passer ensuite ! Il n’y a pas de « passage obligé » même si je me rends compte que les pouvoirs de nos personnages ainsi que les « imprévus » que le scénario met sur notre route influencent nos choix. Il y a bien un scénario proposé par le MJ, mais les réactions de nos personnages sont totalement entre nos mains. Je n’ai pas l’impression que le maître de jeu nous pousse dans certaines directions.

Qu’est-ce qui a fait que tu as eu envie de revenir une seconde, puis une troisième fois ?

Le fait d’avoir un rôle à part entière et de pouvoir participer à l’évolution de la partie. Et puis j’ai été bien intégrée dans le groupe malgré le fait que je sois arrivée en cours de partie donc je n’ai pas envie de les laisser tomber.

.

Aux dernières nouvelles, Catherine a bien l’intention de continuer. Bienvenue donc à cette nouvelle mordue du virus rôliste !

Publicités