Les Démiurges reviennent…

Du 1er septembre au 15 sera lancée la 6è édition des Démiurges en Herbe. Et pour la troisième fois, j’en suis, comme juré.

Je ne cacherai pas mon impatience. Lors des Démiurges en Herbe V, j’avais lu quelque chose comme 20 jeux, ou plus. Et très peu m’avaient franchement déplu. Il y a quelque chose de fascinant à contempler plus de 30 jeux produits en 15 jours, avec des systèmes de jeu novateurs, des univers originaux et des scénarios toniques. Même s’il faut bien avouer que, très souvent, le scénario était le bât qui blesse, très souvent décevants, d’un niveau bien faiblard par rapport au jeu qu’il devait illustrer. Je ne vous jette pas la pierre, Pierre. Il est normal que le scénario bénéficie de moins d’attention, moins de relecture, moins d’imagination, que le reste.

Et par rapport aux Démiurges en Herbe IV, le niveau était bien meilleur.

Tout le monde juré

L’an dernier, les créateurs s’étaient rapidement échangé d’abord le pitch de leur jeu, puis les liens vers le. Commentant et argumentant à foison, ils s’étaient (pour un petit nombre, en tout cas) pris au jeu de l’évaluation croisée.

Alors, cette année, tout le monde devient juré. Au terme des 15 jours de création, une fois l’ensemble des jeux rendus, une seconde période de 15 jours débute, lors de laquelle chaque auteur se voit attribuer 3 jeux. À lui de les parcourir et de rendre un premier verdict, ce jeu vaut-il la peine, est-il digne de passer au second tour et d’être évalué par le jury à proprement parler ? Pour se qualifier, tout jeu doit recevoir deux évaluations positives. On signale de plus qu’un créateur qui ne se plie pas à cette règle verra son jeu disqualifié, il ne participera pas au second tour.

Hormis l’aspect un peu totalitaire, marche ou crève, de la manœuvre, ce point de règles me semble tout à fait louable. Bien sûr, un joueur de nature jalouse pourrait être tenté de descendre un jeu dont il pense qu’il pourrait faire de l’ombre à son jeu (qui est bien sûr la 8è merveille du monde). Mais je tablerai davantage sur la création d’un sentiment de communauté. Très en phase avec l’esprit de ForgeSonges, au demeurant, et tout à fait logique compte tenu de leur positionnement dans le paysage rôliste français. Accroître leur visibilité, en multipliant les échanges sur le forum dédié, quoi de plus normal, finalement. De plus, comme mentionné, cela capitalise sur un comportement observé lors de la précédente édition. L’an dernier, c’est avec une bienveillance certaine et une bonhommie empreinte de franche amitié que les auteurs s’étaient partagé leur création. (Oui, je sais, je reste un idéaliste invétéré.)

Voilà donc un changement dans le règlement du concours que je suis très curieux de voir à l’œuvre. Déjà, sur le forum de ForgeSonges, le fait de « devoir » lire 3 autres jeux suscite un peu de réaction.

Qu’on ne s’y trompe pas, à mon avis, les jurés du second tour, qui ne devraient idéalement intervenir qu’à partir du 1er octobre, ont tout intérêt à compulser les jeux dès le 16 septembre. C’est clairement ce que je vais faire, histoire de prendre un peu d’avance, vu que je vais devenir père pour la seconde fois aux alentours du 15 octobre, si tout va bien (et non pas pour battre mon record de l’année dernière).

Les 5 lectures

Si j’ai bien lu, le second tour, celui des jurés « de la profession » se suffira à lui-même. Lors des Démiurges en Herbe V, les 10 meilleurs jeux au terme des 3 lectures avaient bénéficié d’un tour supplémentaire consistant en 2 lectures. Cela s’était fait aux forceps, il faut bien l’avouer. Les quelques jurés survivants ne se pressaient pas au portillon pour lire les jeux.

Je n’ai plus les dates en tête, mais il me semble que l’on a terminé la der des der fin juillet. Donc, du 1er mai à (disons) fin juillet… 3 mois pour lire 3 fois 30 jeux, puis 2 fois de plus 10 jeux, cela ne me semble pas si long. Je trouve même cela plutôt raisonnable.

Donc plus de deuxième tour de jurés pour que 5 lectures départagent les 10 meilleurs jeux au lieu de 3.

Si on se penche sur l’an dernier, au terme des 3 lectures, le gagnant est La Vallée des Singes. Idem au terme des 5 lectures. Les deux lectures supplémentaires ont un effet que l’on peut estimer « à la marge ». Personnellement, je ne trouve pas cela marginal. D’une part, le top 3 se modifie. Silence passe de 2è à 3è ex-aequo. Les Révolutions du Cadran devient 2è. Et surtout, il y a 3 jeux qui occupent la 3è place ex-aequo. Les moyennes sont également différentes, ce qui montre que l’ordre dans lequel les jeux sont lus a de l’importance. La Vallée des Singes a une meilleure moyenne sur 5 lectures que sur 3, tout comme Durum. Il n’y a pas de raison que l’importance des lectures n’exerce un impact que pour les 10 meilleurs jeux.

Dès lors, on peut imaginer un comportement stratégique de la part de jurés, lisant des jeux pour en descendre la moyenne et les exclure du top 10 (ou les y ramener). J’en ai déjà touché un mot. Ces comportements, je suis sûr de les avoir vus.

Dès lors, même si j’avais pris pas mal de plaisir à ce second tour du jury, avec 4 lectures si mes souvenirs sont bons, il vaut peut-être mieux pour tout le monde, et dans un souci d’équité, que le concours porte sur 3 lectures.

Questionnaire plus explicite

En effet, les évaluations du jury se baseront sur 5 critères et non plus 6, comme l’an dernier. C’est l’originalité qui passe à la trappe, car ce critère est inclus dans d’autres. Des questions bien plus explicites servent de rappel en tête des critères. Bien sûr, on ne supprimera pas (et ce n’est pas dommage) la subjectivité du juré, mais ces questions très précises peuvent recadrer l’évaluation et limiter les débordements (si tant est que l’on veuille les éliminer).

Je profite de l’occasion pour signaler que dans mes commentaires généraux lors des Démiurges en Herbe V, j’ai plusieurs fois offert mes services à l’auteur, s’il décidait de réécrire, de retravailler le style, la forme, le contenu… et je n’ai jamais été recontacté.

Blessure d’ego, bien sûr. J’ai donc décidé d’interroger les auteurs des Démiurges en Herbe V. Sur 30 jeux éligibles, j’ai obtenu une vingtaine de réponses. Aucune réécriture notable des jeux créés. Quelques modifications cosmétiques, superficielles. Une fraction non négligeable n’est même pas disponible sur la Toile. Ouf, cela explique pourquoi je n’ai pas été recontacté… Déjà que les auteurs de Labyrinth m’ont copieusement ignoré au moment des remerciements… Restons sérieux. Quatorze mois après les Démiurges en Herbe V, moins de 30% des jeux produits ont été retravaillés. Et aucun de manière fondamentale. Pour ne pas dire en accord avec les commentaires des jurés. Dès lors, cela plaide sans conteste pour 3 lectures et non 5. L’intérêt avéré des 5 commentaires est de persuader l’auteur que si 5 jurés répètent la même critique, c’est qu’elle est justifiée. Il est à espérer que 3 commentaires suffisent.

Prix du pitch

Une innovation lors des Démiurges en Herbe VI est d’attribuer le prix du meilleur pitch. Bien spur le pitch est important, prépondérant, crucial. Mais je n’ai pas vu de bons jeux sans un pitch correct. Par contre, l’inverse est vrai, des jeux qui se sont révélés médiocres avaient de très bons pitchs.

Pondre un pitch alléchant, c’est davantage du marketing que de la littérature. Finalement, on va finir par préférer Jacques Séguéla à Daniel Pennac.

Pour ce nouveau point du règlement, je suis moins emballé.

Qu’il me soit permis de rappeler qu’un pitch, ce n’est pas seulement un texte aguicheur, qui donne envie de lire le jeu… (d’y jouer serait mieux, déjà), c’est surtout une manière d’annoncer la couleur et la saveur du jeu. Inutile, comme je l’ai vu souvent d’annoncer des choses qui ne sont PAS dans le jeu, même si le texte est splendide. Un pitch, cela s’écrit après tout le reste. Et pour juger de la validité et de l’excellence d’un pitch, il faut avoir lu le texte. De quoi éprouver un certain scepticisme à l’idée que les auteurs eux-mêmes puissent raisonnablement juger le pitch des jeux de leurs pairs.

Voilà.

Quoi qu’il en soit… Rendez-vous le 1er septembre à 20h00 pour le thème de cette 6è édition… Et que le meilleur nain l’emporte.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :