Itinéraire d’une rôliste nouvellement née (Episode 5)

A quoi reconnaît-on les Joueurs (qu’ils soient rôlistes, pousseurs de pion ou faiseurs de guerre) ? C’est une question que vous êtes en droit de vous poser si vous souhaitez éviter de vous retrouver dans la même situation que moi par exemple.

Pour le non-initié, les joueurs sont des avatars du geek tel que certaines pubs ou séries (regardez l’excellentissime Big Bang Theory) le présentent : malingre, tout pâle, de grosses lunettes qui dissimulent vainement un regard chassieux, les cheveux gras et le look décalé voire cradingue. Ou alors, c’est le gars (oui, les joueurs sont plutôt masculins pour le non-initié) qui est énorme, laid, gentil et célibataire. S’il vit encore chez sa maman, c’est mieux.

Pour ceux qui, comme moi, ont été acceptés dans ce cercle très particulier (comme le sont tous les cercles), cette image fait rire car rien ne permet a priori de distinguer un joueur d’un être humain civilisé. Certes, les stéréotypes existent bel et bien mais il faut avouer qu’ils ne sont pas majoritaires. Il y a d’ailleurs beaucoup de filles (souvent bien roulées, hélas) qui fréquentent ce milieu.

Alors ?

De mes quelques années de fréquentation assidue d’un joueur en particulier et de ses « petits »  camarades, je peux néanmoins dégager certains signes susceptibles de vous mettre la puce à l’oreille :

  • Le métier : le joueur est souvent lié au monde de l’informatique. Il occupe souvent des postes sérieux. Porte le costume et la cravate. Une autre profession assez représentée est celle de la police. Méfiez-vous donc si vous côtoyez quelqu’un travaille dans ce secteur, le risque d’avoir affaire à un joueur est grand.

 

  • Les intérêts (en dehors de ce qui a trait au jeu naturellement) : les passions des joueurs sont poussées à l’extrême. Il peut s’agir de certaines collections étranges : les boîtes de Lego de Star Wars encore sous cellophane, les dessins animés de Pixar, les séries TV, les répliques de certains films cultes comme les bronzés, le gendarme de St Tropez, Le père Noël est une ordure… Enfin, une totale dévotion à la saga star wars et à son infâme représentant Dark Vador.

 

  • La possession des nouvelles technologies : iPod, iPhone, iPad n’ont aucun secret pour eux. Et l’accès à internet (illimité) leur permet de regarder des sites de première importance : le site qui diffuse la série Noob ou Bref…

 

Si vous croisez une personne qui possède plusieurs de ces caractéristiques, la prudence est de mise !

Mais s’il est une chose qui doit surtout vous faire surtout peur, c’est l’humour du joueur.

C’est un humour qui

–          ne fait rire personne sauf le joueur lui-même

–          est assez grossier (Où je trouve ça ? DTC, mon vieux, DTC)

–          est basique mâle (warf warf) mais se dit philosophe.

–          est axé sur les sous-entendus salaces

Quelques exemples ?

–          « J’ai besoin d’un brasero, j’ai besoin d’un brasero ! »

Le nain s’approche : « quelqu’un a besoin d’un bras zéro ? Je suis dispo ! »

–          « Tu as un gourdin ? »

–          « Ca va te servir à quoi ? »

–          « Faut vraiment que je t’explique ? »

–          « Oh oui, sors ton gourdin ! » Gloussements lubriques.

Vous voyez le genre. Je sais c’est pitoyable mais c’est surtout, surtout terriblement contagieux ! Je me surprends de plus en plus souvent à rire aux propos de mes compagnons d’aventure et même à n’être pas la dernière à divaguer (notre dernière séance de JdR s’est ainsi transformée pour moi en une superbe campagne de playmobils où je faisais parler les figurines sur la carte).

Soyez donc méfiants puisque pour moi il est trop tard. La contagion est telle que je suis obligée d’avouer que j’ai accepté de participer à une seconde table. Oui, j’avoue.

Et le pire ?

J’ai même pas honte !.

Publicités

7 responses to “Itinéraire d’une rôliste nouvellement née (Episode 5)

  • Psycho

    Ma pauvre, si tu ne subis (ou fais) que ce genre de petites blagues, tu es énormément loin de ce qui se pratique dans certaines tables…
    Je sais bien qu’il est difficile de décrire une ambiance rôliste aux non initiés sous peine d’en voir détaler à toutes jambes, mais…
    Ceci n’est que la surface des choses.

    • Sandrine

      Ca va merci, en fait je ne me sens pas trop « pauvre ». S’il est vrai que je ne décris que très légèrement l’humour pratiqué à notre table, l’esprit potache est pourtant indéniablement présent. Je précise même qu’il est à mon sens indispensable car il permet dans bien des cas d’éviter les prises de tête. Rien de tel pour détendre l’atmosphère. Quant à la « surface des choses », elle me convient bien, je n’ai jamais été très bonne nageuse 😉

  • Kahlong (@Playkahlong)

    Ahh les rôlistes et leur humour^^. C’est toujours un plaisir de te lire Sandrine. Merci pour ce nouveau billet! Mais tu as oublié de parler des archéorolistes: La trentaine bien passée, collectionneurs compulsifs, parfois mariés et avec des enfants(moi j’ai par exemple 38 ans et une fille de 9mois) et dont le rêve ultime est d’avoir assez de gosses pour faire une table de jdr à la maison le mercredi après-midi ;D(quelques soucis pour poster ici donc désolé si c’est un doublon^^)

  • Kahlong

    Ahh les rôlistes et leur humour^^. C’est toujours un plaisir de te lire Sandrine. Merci pour ce nouveau billet! Mais tu a oublié de parler des archéorolistes: La trentaine bien passée, collectionneurs compulsifs, parfois mariés et avec des enfants(moi j’ai par exemple 38 ans et une fille de 9mois) et dont le rêve ultime est d’avoir assez de gosses pour faire une table de jdr à la maison le mercredi après-midi ;D

    • Sandrine

      De fait, j’en fait partie… même si je ne suis pas encore au stade de rêver faire jouer mes filles 😀

  • LX

    Pas mal. ^^ J’ajoute ma pierre à l’édifice. Si on ne reconnait pas forcément tous les joueurs à leur look, il y en a un qui se démarque quand même. Vous l’avez tous déjà vu au moins une fois et on en croise souvent. Un modèle indémodable:

    Cheveux longs (bouc en option)
    Habits exclusivement noirs SAUF la chaussette toujours blanche
    Pantalon noir trop court (pour voir la chaussette)
    Dock Martens ou équivalent (noires toujours)
    La petite touche en plus c’est la gabardine (noire aussi) en cuir, sur le dos été comme hiver

    Toute ressemblance…blabla…blabla…. 😉

  • Haldemar d'Alfuegon

    Toujours très intéressante ton étude de ton expérience de nouvelle joueuse au travers de notre table de jeu.
    On a effectivement tous des lunettes (pas le MD) et, pour l’humour, il faut parfois bien s’accrocher et être attentif pour ne rien rater car cela n’arrête pas (sauf quand on se croit très malin en voulant rentrer dans une nouvelle salle en étant à court de sorts et presque tous blessés – même notre vénéré MD nous l’a fait remarquer).
    Les jeux de mots font rire le joueur qui en fait ET le nain du groupe 😉

    Surtout, Sandrine, continue ton étude de cas.
    A la prochaine partie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :