D&D à la télé

La sitcom Community n’a pas encore atteint notre rive de l’Atlantique. Aux Etats-Unis, pourtant, elle est diffusée chaque jeudi à 20 heures (heure de la côte Est) sur NBC, une des plus grandes chaînes nationales. En prime time, donc, au même titre que des sitcoms plus connues chez nous comme The Office ou Friends.

La raison pour laquelle j’évoque Community, c’est que l’épisode 14 de la saison 2 diffusé le 3 février dernier a pour titre Advanced Dungeons & Dragons, et qu’une série populaire, diffusée en prime time et vue par plus de quatre millions de spectateurs avec un titre pareil, ça mérite un coup d’œil.

Community

Community est une sitcom créée en 2009. Elle raconte les turpitudes  d’un groupe d’études dans un collège communautaire du Colorado. La série se focalise sur leurs péripéties et leurs relations, un peu comme Friends le faisait d’un groupe d’amis habitant le même immeuble de Manhattan. La série humoristique fait de nombreuses références à la culture pop contemporaine. Ainsi dans l’introduction de l’épisode qui nous intéresse, vous reconnaîtrez les premières minutes de la Communauté de l’Anneau de Peter Jackson.

Imaginez un étudiant au bord de la dépression, harcelé par tout le collège, complexé par son poids et que tout le monde appelle «le gros Neil». Les héros de la série décident de l’aider à retrouver sa confiance en lui en organisant une partie de son jeu préféré… Dungeons & Dragons

Je vous laisse découvrir la suite (liens en fin d’article), mais sachez que même si la partie est peu orthodoxe et ne ressemble pas exactement à nos parties habituelles, c’est aussi la première fois que l’on peut voir, dans un média grand public, une partie de jdr (presque) réaliste. Et même si l’humour est omniprésent, les joueurs ne sont pas présentés comme des geeks, le jeu lui-même est présenté comme un loisir comme un autre, sans être tourné en dérision. Les personnages de la série découvrent le jeu, sont un peu décontenancés au début, et puis se prennent au jeu et finissent par faire du roleplay.

C’est donc au final une remarquable publicité pour le jeu de rôle. Entendons-nous bien, je n’affirme pas que la série va pousser qui que ce soit à s’installer à une table d’AD&D, mais lorsqu’un de ces téléspectateurs entendra quelqu’un évoquer Dungeons & Dragons, il se souviendra peut-être des aventures de Fat Neil et de son groupe d’études qui jouaient à ce jeu bizarre. Presque aussi efficace que de laisser votre mère regarder quand vos cinq amis du dimanche viennent manger des chips en parlant de magiciens, de dragons, d’épées +3 et de boules de feu (*). Et toujours mieux que l’image qu’en donnent les ligues de vertu ou ce bon vieux Jack Chick.

On peut difficilement espérer que Community soit traduite, ou même sous-titrée et diffusée chez nous. Simplement parce qu’elle est si ancrée dans la culture populaire américaine qu’elle ne trouverait pas son public en Europe. Mais si l’anglais ne vous rebute pas, vous passerez vingt excellentes minutes à regarder cet épisode (et d’autres), et vous pourrez même l’utiliser pour donner un exemple de partie à vos amis. Ils arrêteront peut-être de rigoler de votre loisir de geek…

 
* Quoi vous n’avez jamais laissé votre mère regarder ?
 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :