Critique – La Brigade Chimérique

Brigade ChimériqueLe dernier né des éditions Sans Détour nous propose un contexte extrêmement original tiré de la série de bande-dessinée éponyme. Nous sommes en Europe, à la période qui précède la seconde guerre mondiale.  Depuis la grande guerre, des surhommes foulent le sol du continent. Qu’ils aient été exposés à des rayonnements étranges, à des gaz de combat, ou qu’ils soient le fruit d’expériences super-scientifique, ces super-héros (et super-vilains) à l’européenne sont au centre du conflit qui se dessine petit à petit.  Dans cette version de l’entre deux guerres, les grandes puissances commencent à se déchirer et à se positionner selon les mêmes alliances que dans la véritable histoire. Mais ici, les nations sont parfois dirigées par des surhommes ou tout du moins protégées par certains d’entre eux. La dangereuse Allemagne est ainsi sous la coupe du terrifiant Docteur Mabuse, tandis que le richissime Gog tient les rennes de l’Italie. L’Angleterre est protégée par un surhomme répondant au nom explicite d’ « Accélérateur », et Paris est sous la protection du Nyctalope, un homme à l’apparence débonnaire qui peut voir dans le noir le plus total.

Ce contexte se révèle légèrement déroutant en début de lecture. Mais une fois qu’on a pris ses marques, on navigue aisément dans cette Europe super-scientifique. A la lecture, on se demande cependant comment on fera pour décrire l’univers aux joueurs. La lecture des bandes-dessinées pourrait donc se révéler, si pas indispensable, en tout cas une aide bienvenue à la compréhension du background du jeu. Toujours est-il qu’après la première moitié de l’ouvrage, l’envie est bien présente. Envie de jouer, et envie d’en découvrir plus en lisant les BD.

Un élément m’a particulièrement marqué : la qualité du texte. Cela faisait en effet très longtemps que je n’avais pas rencontré une telle qualité d’écriture dans un livre de jeu de rôle. La plupart des jeux proposent souvent un style plutôt neutre, voire aride, alors qu’on prend un véritable plaisir à parcourir la Brigade Chimérique. Ca méritait d’être souligné.

Les illustrations participent bien à l’ambiance. Pour la plupart tirées de l’œuvre originale, elles aident à se forger une idée du contexte. Le choix du papier recyclé ajoute également une touche années 30.

Vient maintenant la partie qui m’a moins enthousiasmé: le système de jeu. Ne tournons pas autour du pot, il ne conviendra pas à tout le monde. Si vous aimez les systèmes bien ficelés, longuement testés, équilibrés et pointus, passez votre chemin. En effet, pour que le système, suffisamment simple pour être pris en main rapidement, fonctionne, il faudra que la table s’accorde sur un contrat social dans lequel l’ambiance et le scénario priment sur les règles. Je ne suis pas un minimaxeur, et pourtant en quelques minutes j’aurais pu créer un surhomme capable de telles prouesses qu’il transformerait tous les PNJ importants du jeu en chair à canon. Les règles sont certes bien pensées et cohérentes, mais absolument pas équilibrées. Mais si vous parvenez à rassembler un groupe de joueurs qui se plongera dans le contexte, qui ne se focalisera pas sur l’efficacité de leurs pouvoirs, alors le système de jeu remplira son rôle sans problème.

Pour en revenir aux bandes-dessinées, l’ouvrage est présenté à la fois comme un jeu de rôle et comme une encyclopédie sur l’univers. Je reste dubitatif sur ce point. Seul un fan absolu de la série pourrait mettre la main sur le bouquin afin de plonger plus avant dans le contexte. Mais la seconde moitié du livre, consacrée aux règles, ne l’aiderait certainement pas à passer le pas et à entamer une partie. Qu’un rôliste découvrant la Brigade Chimérique ait envie de découvrir la BD, c’est fort possible. C’est d’ailleurs mon cas. Mais qu’un bédéphile se mette au jdr suite à la lecture de ce livre de base, j’en doute fort.

En conclusions, la Brigade Chimérique est un jeu de rôle très réussi du côté de son contexte. Sa qualité d’écriture, sa mise en page, sa structure, ses illustrations nous conduisent avec brio vers l’Europe Super-scientifique. Hélas son système de jeu constitue un point faible pour certains groupes qui espèrent un système bien ficelé qui pourra être utilisé tel quel.

Plus d’infos sur la Brigade Chimérique:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :