Itinéraire d’une rôliste nouvellement née ( épisode 8)

Ce mois de septembre est un peu particulier pour moi et je tenais à vous faire partager ce qui, à mes yeux, a tout d’une commémoration : le 11 septembre 2011, je commençais à jouer à Donjons et Dragons ! Deux ans qui ont filé à toute allure. Puis- je me proclamer rôliste à part entière à présent ? J’avais envie de penser que oui. Et bien non ! Non, mes amis ! Deux ans n’ont pas suffi à m’aguerrir complètement et je reste encore bien des fois perplexe face à mes camarades de jeu.

Pourquoi donc me direz-vous ?

Peut-être parce que mes capacités intellectuelles ne sont pas suffisamment développées penseront certains. Certes, cette hypothèse n’est pas à écarter. Néanmoins, dans un accès de douce illusion, je vais me persuader que là ne réside pas l’entièreté du problème.

Le choix du bon dé, bien sûr, continue joyeusement à me pourrir la vie. Soit.

Mais il y a aussi ce vocabulaire utilisé qui me fait observer mes compagnons d’aventures d’un œil éteint :

Exemples :

-          « C’est sûr que ce système PMT n’a plus rien à cacher. »

Comme ils sont tous plus ou moins informaticiens, vous vous dites bêtement que la conversation a dévié sans que vous vous en rendiez compte. De fait, la conversation a dévié mais pas dans le domaine informatique. Non, non, non. PMT signifie tout simplement « Portes, monstres, trésors » découvrez-vous quelques secondes plus tard lorsque votre maître de jeu préféré remarque votre mine déconfite.

-          « C’est quoi cette saleté ! » «  Ben, c’est un PAC et t’es tombée dedans ! »

Vous n’osez rien demander, vous êtes sûre que vous allez avoir l’air d’une conne. De fait. « PAC pour piège à cons ». Sourires narquois de vos aventuriers chéris.

-          « Fais-moi un JP »

Vous vous jetez sur votre dé 20 (vous savez que lorsqu’on jette à D&D, c’est le dé 20. Mais après… avec quoi faut-il additionner (il faut toujours additionner – ce jeu devrait être utilisé dans toutes les classes de mathématiques, on comprendrait mieux leur utilité !) ?  Le maître précise : c’est un jet de protection, de sauvegarde quoi. Faut mettre ton bonus de … » Ooooh !

Et enfin, cette dernière anecdote, lancée par votre deuxième MJ préféré : « TGCM, ma vieille ! Y a pas à discuter » lancé alors que vous protestiez contre un événement dans HEX, événement que vous jugiez improbable. « Quoi TGCM, c’est quoi encore ! » Ben, c’est «  Ta gueule, c’est magique ! ».

Que voulez-vous encore rétorquer après ça !

Heureusement, à côté de ces petits accrochages cornéliens, vous avez également vécu de très chouettes moments au cours de ces derniers mois. Ainsi, vous avez eu l’occasion de vivre une aventure dans un autre groupe de D&D ( niveau 12, les mecs, Wow, ça décoiffe !). Invitée à observer, puis à participer de manière impromptue par le MJ, vous avez ainsi eu l’honneur de converser avec un nain guerrier qui n’a pratiquement pas besoin de ses dés pour tuer son adversaire, un nain avec du charisme ( si si, ça existe, je n’en suis toujours pas revenue – était-ce parce que j’étais moi-même devenue naine le temps d’une soirée, toujours est-il que je l’ai kiffé à donf les ballons !), une partie de D&D basée non sur les combats mais sur des énigmes à résoudre. D’après les dires de mon homme, c’était la première fois que ça leur arrivait de jouer "roleplay" de cette manière, dans cette campagne ( Pour les connaisseurs, il s’agit de Retour au Temple du Mal Elémentaire). En tous cas, ça m’a plu et j’ai adoré surprendre tout le monde par mon arrivée intempestive au sein de la partie.

Enfin, vous avez appris qu’il existe des compagnons de table avec lesquels c’est infiniment plus gai de jouer qu’avec d’autres et que pour qu’une table continue, il faut s’entourer de rôlistes qui partagent avec vous un certains nombres de caractéristiques sous peine de trop vous prendre la tête. Je remercie donc vivement ces groupes avec lesquels je partage de si sympathiques moments. Et je vous souhaite à tous d’avoir cette chance de croiser à votre table des partenaires de jeux dignes de votre humour et de vos capacités intellectuelles (même si elles ne volent pas plus haut que le derrière d’un cochon ^^)

Ciao à tous et bonnes aventures rôlistiques!

About these ads

5 responses to “Itinéraire d’une rôliste nouvellement née ( épisode 8)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 30 autres abonnés

%d bloggers like this: